Comprendre la magie de notre cycle menstruel

Coucou Jolies Déesses,

Je rêve de pouvoir un jour célébrer les premières règles de ma fille symbolisant le début de sa vie de femme ! Quand j’ai eu mes premières règles, j’avais honte et c’était une nouvelle que l’on gardait pour soi, discrètement. C’est dommage. Car c’est lorsque l’on commence à comprendre nos règles et la magie de notre cycle menstruel que l’on se connecte à notre puissance féminine. Les règles sont un cadeau de la vie qui lorsqu’elles sont comprises ou aimés, peuvent donner un autre sens à notre vie de femme. Je vais écrire cet article comme si j’expliquais à ma fille la nouvelle aventure qui s’ouvre à elle.

Je suis également parfaitement conscience qu’elles sont souvent douloureuses, et qu’elles peuvent devenir un enfer à vivre pour certaines. J’ai une pensée pour celles qui souffrent et avancent dans la vie avec l’endométriose. Nous sommes toutes ensemble, toujours.

Explications concrètes

Un cycle menstruel dure environ 28 jours. Il est possible de diviser un cycle menstruel en 3 parties pour comprendre ses subtilités.

Du jour 1 au jour 14

Le premier jour des règles comment le 1er jour du cycle. Lorsque la fécondation n’a pas eu lieu, l’apparition de saignement dure entre 2 à 6 jours. Ceci est dû à la chute brutale du taux d’hormone sexuel, appelé progestérone.

Jour 14 : ovulation

L’ovulation dure environ 24h. Pendant ces 24h, l’ovule va être expulsé par l’un des ovaires, celui de droite ou celui de gauche. L’ovule ne survit que 24h. Si cet ovule est fécondé par un spermatozoïde, il descendra s’installer dans l’utérus.

Du jour 15 au jour 28

Dès que l’ovulation est terminée, le corps entre dans la phase progestative. Si l’ovule est fécondé, l’hormone progestérone déclenche le processus d’accueil de l’ovule dans la muqueuse utérine. Sinon, le taux de progestérone baissera jour après jour. Au bout des 14 jours lorsque le taux d’hormones aura alors baisser d’un coup, l’évacuation du sang accumulé sur la muqueuse utérine s’effectuera. C’est le début d’un nouveau cycle de 28 jours !  

Le sens sacré des règles

Faute d’explication, j’ai longtemps mal compris le sens sacré des règles. Grâce à mes dernières lectures (notamment, Féminin Sacré de Mélissandre Lemonnier) et à la connexion plus profonde que j’ai développé avec mon utérus et mon cycle menstruel, je pense maintenant qu’il est important de leur donner un sens sacré, pour mieux les accepter et les vivre. Quatre différents archétypes vont être utilisés. Avant tout, un archétype est une représentation universelle d’un symbole à qui l’on peut s’identifier pour éveiller une certaine qualité !

La jeune fille

La jeune fille symbolise la période de pré-ovulation pendant laquelle le taux d’hormone œstrogènes est produit. Cette période est aussi liée au premier croissant de Lune. Pendant ces quelques jours, nous nous sentirons en pleine forme. C’est le début d’un nouveau cycle. A l’image du printemps, le soleil brille plus longtemps et chacune porte ses robes légères. On est davantage extravertie, on cherche à se faire plaisir, à aller vers les autres, on a aussi plus d’énergie pour mettre nos rêves en action. Ce nouvel élan nous donne l’envie de profiter et semer les graines de notre avenir !

La mère

La mère symbolise la période d’ovulation qui arrive au 14e jour de notre cycle menstruel. Pour rappel, l’un de tes ovaires va libérer un ovule. Cette période est aussi liée au moment de la pleine Lune. A l’image de cette pleine Lune, la mère représente l’abondance et la maturité. Lors de cette saison estivale, les fleurs sont fleuries, les légumes et les fruits sont mures. Comme la jeune fille, la mère a besoin de peu de sommeil car elle est dans une période très sociable ! Elle rayonne. Ell est tournée vers les autres et les communications sont faciles. Cette période est très favorable à la sexualité. Elle cherchera en effet l’harmonie dans tous les domaines de sa vie.

L’enchanteresse

L’enchanteresse symbolise une période de dualité entre les mondes visibles et invisibles, pendant laquelle nous sommes à « fleur de peau ». Après le printemps, viendra la période de l’automne pendant laquelle on ressentira le besoin de s’intérioriser davantage. Cette période est propice à la libération de nos idées créatrices (ou à la naissance d’une enfant). Le syndrome prémenstruel peut nous faire ressentir de la douleur, de la colère ou de la frustration. Nos idées peuvent être plus confuses. Chacune réagira à sa manière, et trouvera peut-être à l’aide des médecines naturelles des remèdes pour aider son corps.

La femme sage

La femme sage symbole la période menstruelle. La saison est alors hivernale à l’image des jours les plus courts de l’année. Pendant quelques jours notre énergie féminine sera plus lente. C’est donc un moment pour ralentir, prendre du temps pour soi, pour nourrir et aimer son corps. La femme sage accepte cette étape, ses idées redeviennent plus claires, sa sexualité se réveille et elle devient réceptive aux nouvelles visions et sagesses envoyées. Nous sommes invitées au lâcher prise et au silence pour pleinement se connecter à notre don de vision que nous possédons toutes pendant nos règles.

Comprendre, respecter et aimer ses 4 phases cycliques vont nous permettent à chacune une meilleure connexion à notre corps, et à notre essence féminine. Notre Déesse intérieure se sentira elle aussi honorée et respectée si nous prenons le temps de suivre les différentes énergies de notre cycle menstruel.

Écris-moi en commentaire si tu as des questions ou si tu souhaites partager ton expérience. Je serai heureuse de te lire. A très bientôt, Eloïse 💓

Source : Eveiller son féminin sacré de Mélissandre Lemonnier, You are a goddess de Sophie Crawford, et Rise Sister Rise de Rebecca Campbell, https://www.becup.fr/hygiene-intime/cycle-menstruel/, https://tentesrouges.fr/#

Laisser un commentaire